L'écho des marchés Juin 2020

 

Tiraillés entre déconfinement et recrudescence des cas de coronavirus, les marchés ont finalement réussi à préserver leur tendance haussière au mois de juin. 

 

Des chiffres alarmants mais...

Les chiffres officiels sont à première vue inquiétants. Avec plus de 200 000 nouveaux cas chaque jour et un total mondial de plus de 13 millions de cas (dont 3,5 millions aux Etats-Unis), le bilan s'alourdit. Mais ces chiffres sont le résultat d'un dépistage beaucoup plus systématique, car, depuis deux mois, le nombre de décès quotidiens stagne. La mortalité rapportée à la population testée baisse.

 

Les investisseurs restent prudents...

...car la pandémie dure. Les plans de relance massifs étaient convaincants pour un impact de trois à six mois, mais ils risquent d'être insuffisants si les économies ne parviennent pas à repartir pleinement au cours de l'été.

 

Les investisseurs ont maintenu leur exposition aux valeurs de qualité et au tout puissant secteur technologique américain; ils ont également réinvesti dans des secteurs plus touchés par la pandémie comme l'automobile, les banques ou les assurances en Europe. Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de retrouver les valorisations d'avant crise.

 

Le coup de pouce chinois

Une bonne nouvelle nous est venue de Chine où, dans un éditorial du très officiel China Securities Times, le gouvernement chinois a affirmé sa volonté de soutenir le rallye boursier actuel. Ce message clair et volontaire a été apprécié des investisseurs et les bourses chinoises se sont envolées de plus de 5%, entrainant dans leur sillage les marchés américains et européens. Toutes les zones économiques majeures sont déterminées à soutenir le prix des actifs financiers.

 

Quel avenir pour le dollar ?

C'est un débat qui revient sur les marchés. Après une hausse continue de la devise américaine depuis deux ans, la tendance semble s'inverser. Valeur refuge par excellence, son repli indique un retour de l'appétit pour le risque. Et cette tendance pourrait se prolonger. Car avec la volonté affichée des chinois de s'affranchir du billet vert pour leurs transactions internationales, la baisse des rendement sur les dépôts en dollars et le ralentissement du commerce mondial, un nouveau prix d'équilibre pourrait se dessiner et avoir des conséquence inattendues. C'est une tendance à surveiller.

 

En conclusion

Toujours beaucoup d'incertitudes, mais les investisseurs semblent parier sur un redressement graduel des économies. Les craintes d'une deuxième vague s'amenuisent petit à petit et les plans de relance massifs sont une solide assurance anti-krach. Mais la durée de l'épidémie et les nombreux reconfinements représentent de nouveaux risques. Dans les jours à venir, il faudra surveiller les publications de résultats trimestriels des entreprises qui entraîneront certainement de la volatilité (aux Etats-Unis, une chute de 44% environ des profits du S&P500 est attendue). Puis ce sera au tour de la campagne électorale américaine de reprendre le devant de la scène médiatique. La position de Donald Trump étant désormais très affaiblie, il faudra être attentif à la stratégie qu'il mettra en place pour sauver sa candidature.

 

 

Léopold Delaage 17 Jul. 2020