Une hausse surprise

Fin septembre, nous avions laissé les marchés dans une zone quelque peu incertaine. La perspective du resserrement monétaire aux Etats-Unis, le ralentissement chinois et l’inflation persistante incitaient les investisseurs à une certaine prudence. Mais c’est finalement l’optimisme qui l’a emporté en octobre. La saison des résultats a été rassurante et les marchés ont étonnamment bien absorbé la première réduction des rachats d’actifs par la Federal Reserve. La tendance haussière a donc repris ses droits et a permis aux marchés de franchir de nouveaux plus hauts. Aux Etats-Unis, les actions progressent de +6,91%, en Europe de +4,54% tandis que les marchés émergents progressent plus modestement de +1,13%.

 

Début novembre, cette hausse se maintient mais les investisseurs ont tout de même montré quelques signes de faiblesse lors de la publication des derniers chiffres de l’inflation aux Etats-Unis. A +6,2%, c’est un niveau que l’on peut difficilement ignorer. La question de l’inflation reste donc centrale. Mais la faible réaction des marchés de taux à cette publication suggère que le scénario d’une poussée inflationniste « temporaire » reprend du terrain. Le ralentissement chinois et les propos rassurants du géant de la logistique GXO, qui s’attend à ce que les problèmes de chaine d’approvisionnement se résorbent dès le premier trimestre 2022, en sont probablement la cause. Ce serait une très bonne nouvelle pour les actions.

 

Dans les semaines à venir, les marchés manqueront peut-être de catalystes haussiers. Les résultats des entreprises étant derrière nous, nous verrons si l’adoption du plan de relance de 1200 milliards de dollars de Joe Biden sera suffisante pour maintenir la dynamique haussière. Mais la tendance semble solide. Et si les tensions inflationnistes se tempèrent quelque peu, cela permettra une transition graduelle sur les marchés de taux, ce qui évitera toute déstabilisation des actions.

Enfin les marchés trouveront peut-être du soutien dans l’actualité technologique, avec notamment le lancement officiel du service de robotaxis de la compagnie Cruise à San Francisco. Mais il y aura également la thématique du Metaverse, cet écosystème de la réalité virtuelle et immersive, que Morgan Stanley considère désormais comme un thème majeur d’investissement pour les années à venir.

Emmanuel Domange 16 Nov. 2021